Rechercher le ‘Hamets

Après s’être assuré d’avoir vendu le ‘Hamets par l’acte de vente établi par le rabbin et avoir nettoyé méticuleusement l’ensemble de la maison, de sorte qu’en disparaissent toutes les miettes et les restes de nourriture, on recherchera le ‘Hamets dans toute la maison, cette année le jeudi 18 Avril au soir.

Il n’est pas nécessaire de faire cette recherche dans les lieux vendus pour Pessa’h. Les aliments que l’on a l’intention de vendre ou de consommer ultérieurement seront mis de côté.

Avant de commencer cette recherche, il est de coutume de placer, dans différents endroits de la maison, dix petits morceaux de ‘Hamets enveloppés dans du papier. Puis, l’on récite la bénédiction suivante :

Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélèkh Haolam Achère Kidéchanou Bemitsvotav Vetsivanou Al Biour ‘Hamets

« Béni sois-Tu Eternel notre D.ieu, Roi de l’univers, qui nous a sanctifiés par Ses Commandements et nous a ordonné la destruction du ‘Hamets. »

Ensuite, à la lueur d’une bougie, (une coutume veut que l’on accomplisse cette recherche également à l’aide d’une cuillère en bois, d’une plume d’oiseau et d’un sac en papier dans lequel on mettra le ‘Hamets que l’on aura trouvé), on recherchera le ‘Hamets dans chaque pièce et dans tout endroit de la maison où il pourra se trouver (cave, grenier, garage, voiture, etc). Cette recherche aura également lieu dans un local professionnel.

Lorsque cette recherche est terminée, on récite la formule suivante :

« Que tout ‘Hamets, qui se trouve en ma possession, que je n’ai pas vu ou que je n’ai pas détruit, dont je n’ai pas connaissance, soit considéré comme inexistant et sans valeur, comme la poussière de la terre. »

Puis l’on placera en lieu sûr le sac en papier contenant tout le ‘Hamets que l’on aura trouvé pendant la recherche, afin qu’il ne se répande pas.

Le matin avant Pessa’h (cette année vendredi 19 Avril 2019), le ‘hamets peut être consommé jusqu’à la quatrième heure du jour. Après cela, seuls les aliments cachères pour Pessa’h peuvent être consommés. Nous ne mangeons pas de Matsa, toutefois. Nous la réservons pour le Sédère.

Puisque même la moindre parcelle de ‘hamets est interdite, nous nous rinçons et brossons soigneusement les dents, de façon à nous être totalement débarrassés du ‘hamets à l’intérieur de nous.

Nous avons maintenant une heure pour ranger les ustensiles ‘hamets que nous avons utilisés ce matin-là et le ‘hamets qui sera vendu pendant Pessa’h dans leurs lieux de stockage, et pour rassembler le ‘hamets restant pour aller brûler le ‘hamets.

Brûler le ‘hamets

Le matin qui précède Pessa’h, avant la cinquième heure, nous brûlons tout le ‘hamets qui a été trouvé durant la recherche, ainsi que ce qui reste du petit-déjeuner et qui n’a pas été rangé avec le ‘hamets qui sera vendu au non-juif. (Cette vente devrait déjà avoir été arrangée avec votre rabbin.)

Après que le ‘hamets ait brûlé, nous récitons la déclaration suivante :

Que tout ‘Hamets, qui se trouve en ma possession, que j'ai vu ou que je n’ai pas vu, que j’ai aperçu ou n’ai pas aperçu, que j'ai détruit ou que je n’ai pas détruit, dont je n’ai pas connaissance, soit considéré comme inexistant et sans valeur, comme la poussière de la terre.

On lit ensuite le texte du “Yehi Ratsone” qui se trouve dans la Haggadah de Pessa’h.

ABOUT US >

Nous sommes le Beth Chabad Francophone de New York

Pour plus de 25 ans, Rabbi Mikhael et Esther Cohen servent la communaute Juive de New York.

CONTACT >

247 W.30th st, suite 2F,

New York NY 10001

T: 1212-202-1448

M: 1917-796-0680

E: contact@ccfnewyork.com

© 2023